A to Z, vainqueur par k.o.?

Alors on a une bonne nouvelle pour les fans de How I Met Your Mother, on vous a trouvé un lot de consolation, la série de NBC A to Z diffusée le 02 octobre dernier. Non seulement A to Z nous permet de revoir Cristin Milioti, scandaleusement maltraitée dans l’ultime saison de HIMYM mais aussi parce que vous allez revivre toute l’histoire de A à Z…

They swipe. They clic. They hook up. They swipe…

A to Z suit les vies de Andrew (Ben Feldman), employé d’un site de rencontres qui se languit de mettre enfin la main sur la femme de ses rêves, et de Zelda (Cristin Milioti), une avocate pragmatique qui se méfie des sentiments qu’elle estime irrationnels. Le premier est fasciné parle le modèle sans nuages qui le guide, ses parents. La seconde a été élevée par une mère hippie et ignore qui est son père. Ils tombent par hasard l’un sur l’autre alors que Zelda vient faire part de ses mésaventures occasionnées par le site de rencontres. Ils tombent amoureux. À partir de là, la série entreprend le récit de leur relation de A à Z. Quelque part entre HIMYM et 500 Jours Ensemble se trouve donc ce A to Z, une comédie romantique, fraîche, mignonne et pas prétentieuse mais on ira pas jusqu’à dire originale. Alors que les cyniques ou les inadaptés sociaux ont tenus le haut de l’affiche dans les séries de ces dernières années (avec en tête les Gregory House, Meredith Grey, Sheldon Cooper…), le petit monde de la série est-il en train de faire machine arrière, d’abandonner les cyniques blessés et sauver l’amour avec un grand « a » ? Pas si sûr… D’abord on aime la personnalité un peu barj de la directrice du site de rencontres qui n’hésite pas à passer un savon à toute son équipe après avoir reçu un faire-part de naissance. Car oui, chaque couple, chaque naissance et fatalement un échec pour l’entreprise qui a pour but de faire de l’argent sur votre malheur. Ce modèle est à la fois critiqué et mis en avant car finalement la relation de Andrew et Zelda aura bien un début avec ce premier épisode intitulé « A is for Acquaintances » et une fin avec l’épisode « Z is for … » et suivra donc la règle d’or « They swipe. They clic. They hook up. » et le cycle recommencera. Pas très original, mais bien mené et malicieux, NBC ne s’en sort pas si mal avec ce A to Z.

Le règne de la rom com qu’on avait pas vu venir

Mixology, Hello Ladies, You’re the Worst, Manhattan Love Story, A to Z, chaque chaîne veut sa comédie romantique. Exercice casse-gueule s’il en est, la rom com revient mais pourquoi ? Les audiences sont plutôt basses pour chacune des séries citées, oscillant en dessous du million et n’atteignant presque jamais les cinq millions de téléspectateurs. Les castings se succèdent et ne manque pas de bons acteurs rompus à l’exercice mais il apparaissent assez interchangeables notamment en raison de la paresse de l’écriture. Le schéma d’une rom com varie de façon négligeable, à part pour Mixology qui proposait une série d’épisodes qui étaient autant de séquences d’une même soirée au cours de laquelle les protagonistes évoluaient qui partaient ainsi d’un principe novateur. Au-delà de l’apologie de l’alcool qui est une constante dans les séries de la ABC, elle était assez amusante (on vous la conseille) sans pour autant rencontrer son public et fut annulée en conséquence. You’re the Worst obtient quant à elle son renouvellement (Youpiii!!) parce qu’elle présente un regard à la fois critique et tendre face à son genre et une écriture vive et audacieuse et c’est bien la seule. La rom com fait donc étonnamment son grand retour dans les programmations télévisées et court à l’échec. À l’exception peut-être de A to Z, qui en comparaison ne s’en sort pas si mal. Le pilot circule depuis plusieurs mois sur le net et plusieurs semaines en amont on été pas très convaincu, pourtant après l’avoir revu, reconnaissons que A to Z gagne le match face à Manhattan Love Story. Ne mentons pas, c’est un peu guimauve parfois, l’intrigue nous rappelle furieusement HIMYM sans les blagues de Barney et on a déjà mis une pièce dans notre compteur à « licorne ». Cependant, A to Z a deux leads agréables, on donne une mention spéciale pour Stephie (Lenora Crichlow), la meilleure pote à la fois raisonnable et délurée qu’on adore déjà, le couple de nerds en pleine séparation (Hong Chau, Parvesh Cheena)… non tout n’est pas à jeter dans A to Z donc même si on sent que ses jours sont comptés on va se laissera tenter par un second épisode.

A to Z gagne le match des comédies diffusées la semaine dernière mais ne brille dans les audiences de la NBC avec seulement 4,7 millions de téléspectateurs pour son pilot. On est pas certains que la rom com soit la bonne formule pour doper les audiences des chaînes qui baissent toutes et sont condamnées à baisser à cause des mises en place des visionnages différés et du piratage.

3 thoughts on “A to Z, vainqueur par k.o.?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez