5 bonnes raisons de regarder Blacklist sur TF1

Blacklist (The Blacklist en VO) débarque ce mercredi 27 août à 20h50 sur TF1. La série de la chaîne NBC acclamée par la critique va vous donner du fil à retordre et vous surprendre. Si vous hésitez encore à lui accorder votre attention, voici 5 bonnes raisons de ne pas passer à côté de cette série dont les sérivores les plus branchés parlent depuis longtemps.

1)      Un Raymond Reddington so british

Le rôle de Raymond Reddington est incarné par James Spader, un acteur américain de 54 ans vu dans les séries The Office, Boston Justice, The Practice et divers téléfilms. C’est sans doute parce qu’il est né à Boston que James Spader a un accent et une classe typiquement british. Dans Blacklist, Red a un look très étudié à base de costumes trois-pièces, Borsalino et chapeaux en tous genres, trench-coats de luxe et chaussures cirées à la perfection. Toujours propre sur lui, Red a aussi un langage châtié et une répartie de killer. Pour apprécier toute la subtilité du personnage, il faut impérativement regarder Blacklist en V.O !

2)      La relation Keen/ Reddington

L’agent Keen est une toute jeune recrue du FBI, une profileuse qui débute sa première journée de boulot avec quelques appréhensions. Et quelle n’est pas sa surprise quand Red, à peine menotté, demande à traiter avec elle exclusivement. Pourquoi le roi de l’évasion s’intéresse-t-il à une bleue ? Au fil des épisodes, une relation de confiance, mais aussi de suspicion s’installe entre les deux personnages. On se rend bien compte que Raymond Reddington a plus que de la sympathie pour la jeune femme, fraîchement mariée et en mal d’enfant. Red en sait long sur Elizabeth Keen et sur son époux Tom qui n’est peut-être pas si angélique qu’il veut bien le faire croire dans son rôle de gentil instituteur. Red et Keen ont-ils eu une aventure par le passé, a-t-il des sentiments pour elle ou connaît-il la vraie identité de son père biologique ?

3)      Des méchants vraiment barrés

En plus de la relation Elizabeth Keen/ Raymond Reddington, Blacklist nous tient fait vibrer avec des méchants vraiment très recherchés. Blacklist, liste noire en français, fait en effet référence à la liste de dangereux criminels en possession de Red qui connaît leur mode opératoire et leurs cibles alors que le FBI ne se doutait même pas de leur existence. Reddington ne connaît que du beau linge à l’instar de The Stewmaker qui dissout ses victimes dans l’acide ou The Alchimist qui sait changer l’ADN et l’apparence d’une personne pour la faire passer pour une autre. Chaque épisode de la série prend le nom d’un des pensionnaires de la Blacklist.

4)      Un scénario innovant

Blacklist est une série originale proposée par Joe Bokemkamp pour la chaîne NBC. Elle débute par la reddition de Raymond « Red » Reddington, un des « most wanted » fugitifs traqués par le FBI. Ce dernier décide de se rendre un beau matin. Le mafieux au look soigné et aux ressources quasi illimitées accepte de se faire enfermer et en échange, livre des infos sur les pires criminels lâchés dans la nature. Pour avoir côtoyé la lie de la pègre internationale, Reddington sait quel mauvais coup se prépare n’importe où sur le globe et qui en est l’auteur.  Comment est-il au parfum et pourquoi décide-t-il de balancer ses anciens « partners in crime » ? Telle est la question.

5)      Un final énigmatique

Blacklist est une série, qui, si vous vous en donnez la peine, saura vite vous captiver. Après des premiers épisodes qui plantent le décor, vous deviendrez vite accro à Reddington et à la chasse aux terroristes et criminels de tout poil. Vous aurez du mal aussi à ne pas élaborer 36 000 scénarios dans votre esprit pour trouver des liens entre les personnages et comprendre les événements. Et ce n’est pas le season finale de cette première saison en 22 épisodes qui répondra à vos questions. En effet, la fin de la saison laisse encore plus de questions sans réponses qu’au début et vous tiendra en haleine en attendant la saison 2 qui débute le 22 septembre aux Etats-Unis.

Blacklist, chaque mercredi sur TF1 à partir de 20h50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

655 Partages
Partagez655
Tweetez